FANDOM


1424038321-childhood-degenesis-illustration-by-michalivan-d803x4s.png
Séparateur.gif

Avec le temps, Argus et la jeune fille avait grandi, et avaient finis par devenir inséparables. La forte amitié qu'ils avaient forgés suscitait la jalousie de beaucoup d'autres enfants de l'Orphelinat, ceux-ci enviant leur capacités à savoir faire les quatre-cents coups ensembles. Il n'était pas rare de les voir revenir en courant, riant aux éclats en évitant de croiser Aria pour ne pas subir ses remontrances.

Puis vint le jour de leur intégration à l'école de Hurlevent. Aria pensait que les soumettre aux études les aideraient à devenir plus calme et réfléchis, les classes les empêchant de se voir. Mais au contraire et au grand dame de la Directrice, cela ne fit que renforcer les liens des deux jeunes gens. L'éloignement provoqué par les classes ne faisait que renforcer les manques subis par les deux comparses, qui s'empressaient de se retrouver lors des pauses accordées. Les deux amis étaient de plus en plus agités en grandissant, accroissant les bêtises et frasques au sein de la cité. Rapidement, ils devinrent les deux enfants les plus populaires des environs, accentuant un peu plus chaque jour la jalousie des autres enfants. Mais malgré leur étonnant capacité à jouer les troubles fêtes, ils développaient des talents cachés au sein de l'école. Le jeune garçon se révéla être un passionné de musique et de littérature, apprenant rapidement à jouer d'un instrument, alors que la jeune femme développait des aptitudes élevées pour la discrétion et l'art de se dissimuler. Et avec le temps, cela n'allait faire que s'accroître encore un peu plus.

Le jeune homme devint rapidement talentueux dans l'art de jouer du Luth ou de la flûte, alors que la jeune femme disparaissait de plus en plus souvent, suscitant les interrogations de son ami d'enfance. Il n'eu jamais de réponses mais ne cessa jamais de se poser des questions.

Lorsque les deux compères atteignirent l'âge de seize ans, ils durent quitter l'Orphelinat pour apprendre à voler de leurs propres ailes. La jeune femme, qui grandissait de jour en jour, continuait de crapahuter à droite à gauche, tandis que son ami s'occupait de ramener l'argent pour leurs besoins, récoltant la monnaie en jouant dans les tavernes et sur les places publiques, agrémentant peu à peu ses mélodies de textes composés pendant les nuits, permettant aux deux amis de vivre sans problèmes.

Et un jour, alors qu'Argus revenait de la Comté-de-l'Or avec une bourse bien plus remplie que les autres jours, il ne trouva point son amie. Il chercha partout, hurlant son nom dans les rues en espérant qu'elle l'entende. Aucune trace n'avait été laissée, et la jeune femme avait tout bonnement disparue. Argus, réalisant la chose, se renferma sur lui-même et décida de se laisser dépérir pendant longtemps. Il ne jouait plus dans les Tavernes, n'allait plus rendre visite à la Directrice de l'Orphelinat. Il vagabondait dans les ruelles, prenant le risque de traverser les dangereuses allées du quartier de la Vieille Ville, passait ses journées près du lac qui se trouvait au sein du parc. Il se nourrissait de moins en moins, ne priait plus. Tant et si bien que la Directrice finit par le trouver agonisant sur le côté d'une rue, maigre au possible et aussi blafard que les pavés contre lesquels il était étendu.

Prise de panique, elle le ramena à la Cathédrale, où il reçu des soins immédiats, avant d'être transporté à l'Orphelinat, où il resterait plusieurs mois sans vouloir sortir ni voir quiconque...


Chapitre précédent / Chapitre suivant

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard