FANDOM


0b9821b399aa0f88a688de8130faa309


Separateur Malronce


Né d'un père supposé flirtant avec les arts occultes et d'une mère fille de joie, Ikit Khalad est un chérubin qui n'a jamais eu de privilèges ou d'attentions particulières, de l'un comme de l'autre de ses géniteurs. Logeant avec eux dans une petite fermette de l'est des Carmines, il n'a d'abord connu que la douleur des travaux aux champs, très jeune, puis la lassitude provoquée par un emploi de serveur à mi-temps dans la taverne du Comté-du-Lac.
Puis, alors que la vie se faisait rude et que l'argent venait à manquer pour le bien-être de la famille, le jeune gaillard s'est mis à voler. D'abord une montre par-ci, une bourse par-là. Puis, il passa aux livres, qu'il revendait aux receleurs des environs pour quelques pièces, ou les vêtements volés sur les étalages, les armes dérobées dans les râteliers de la forge ou les bâtons et autres sceptres, "empruntés" aux mages de passage. Et de fil en aiguille, ce qui devait arriver arriva, et le garçon s'est fait incarcérer pour ses délits répétés. Il purgea sa peine sans le moindre accroc, et ressorti au bout de quelques mois. Mais sa vie avait changée de façon radicale, sans même qu'il ne le sache.

Depuis tout jeune, il avait été habitué à voir son père battre sa mère lorsqu'elle refusait de coucher avec lui, et la traiter pire qu'un animal. Elle devait s'occuper de tout, tandis que le paternel se rendait dans des tavernes mal-famées pour boire un coup avant d'aller s'enfiler une fille de joie, fréquentant les pires crapules des environs. Plusieurs fois, il frôla la mort à cause d'une rixe de Taverne, mais en réchappa toujours de justesse. Peu de gens savaient que le bougre aux poings baladeurs était le père du jeune larcineur, tant son existence semblait le rebuter.
Lorsqu'ils avaient le malheur de se croiser autour d'un bar, les habitués de l'endroit pouvaient être sûrs et certains qu'une bagarre allait se déclencher dans les secondes suivant l'échange de regards entre le père et son fils, le vieux gaillard manquant plusieurs fois d'y laisser son souffle, tant à cause de l'alcool que des coups de sa progéniture.

Un beau jour, alors que le garçon sortait de la forge -où il venait de décrocher un emploi de commis-, on lui mit un sac de chanvre sur la tête, avant de le jeter comme une bête dans le fond d'une carriole, pour alors l'emmener là où il ne reconnaîtrait rien. Le souffle saccadé, la peur au ventre et la rage aux poings, le garçon n'attendait que d'être libéré de ses entraves pour faire payer à ses ravisseurs le prix de leurs actes. Il n'en eut jamais le temps.
Arrivé à destination, il fut jeté à bas sur le sol rocailleux, et sa chemise fut déchirée. Le fer chauffé à blanc brûla sa peau, et marqua à jamais son cuir de l'emblème de la lignée de son père, un "K" enclavé dans un cercle. Puis, il fut reconduit devant la forge qu'il avait quitté tantôt, et de nouveau jeté sur le sol pour y être laissé geignant.

Alors âgé de quelques dix-huit printemps, le larcineur jura que désormais, ce serait lui qui marquerait les gens au fer, et que plus aucun homme ne poserait sa main sur lui. À commencer par son père.


- / Chapitre suivant

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard